Pour qui s’intéresse au sujet, voici un ouvrage assez complet sur la question qu’il conviendra de consulter. On y trouvera entre autre, un bon développement sur la théorie des signatures dans les différents règnes animal, minéral et végétal. Mais aussi quelques éléments d’empirisme vétérinaire: le mouton broute de la fougère mâle lorsqu’il est atteint de parasites intestinaux, les chiens se purgent avec du chiendent, les chats se mettent en rut en mangeant la cataire ou en respirant les effluves de valériane, idem pour les biches avec le lis martagon…Ou encore sur les transferts, procédés qui consistent à déplacer le mal en le transférant sur un support animal, minéral ou végétal .Ainsi pour faire tomber la fièvre, on nouera une cordelette autour de la taille que l’on attachera ensuite à un arbre, le tremble, afin de lui communiquer, de lui transférer l’ état fébrile.Parallèlement, on récite la prière suivante: « Tremble, tremble au nom des trois personnes de la Trinité ». Ou encore, en cas  d’envoutement: « prendre un coeur de veau et cueillir une branche d’aubépine. En détacher 9 épines et les planter dans le coeur en récitant une prière. L’envoûté met ensuite ce coeur dans un sac en papier qu’il pendra dans sa cheminée à l’abri des regards. Au bout de neuf jours, il coupera la ficelle et jettera le sac dans le feu ou dans un cours d’eau. »

BERTON H.-2007. Médecine et sorcellerie en milieu rural. Editions Dangles, Labège. 442 pp.