Allumoirs électriques 1Allumoirs électriques 2

 

Ces briquets font leur apparition au XXᵉ. Le principe est simple : un porte-mèche métallique trempe dans du coton imbibé d’essence. On passe ainsi de l’étincelle à la flamme. Pour obtenir une flamme, il faut frotter le porte-mèche entre les deux grilles métalliques, qui sont reliées par l’intermédiaire d’une résistance au réseau 110 volts. Le métal du porte-mèche que l’on a rapproché des deux grilles fait un court-circuit et produit des étincelles qui enflamment la mèche imbibée d’essence.

Ces briquets furent populaires dans les cafés jusque dans les années 1940. La plupart étaient fixés au mur, soit reliés directement au circuit électrique central, soit équipés d’une fiche permettant de les brancher directement sur n’importe quelle prise.